jump to navigation

L’apprentissage des langues, la Chine, Internet 26 juillet 2007

Par Thierry Klein dans : Chine 2007.
Lu 4 515 fois | 1 commentaire

La Chine doit former des millions de personnes à l’anglais pour les Jeux Olympiques, qui auront lieu l’année prochaine. Sous la pression de l’urgence, plein de méthodes très originales sont utilisées. A Shanghaï, où je viens de séjourner quelques jours, une partie de la plus grande place de la ville (l’équivalent de la Concorde) est consacrée à l’apprentissage des langues.

shanghaï

Tout d’un coup, nous arrivons sur une place où 300 personnes sont rassemblées et commencent à se diriger vers nous. Assez flippant pendant quelques secondes, je vous l’avoue… Mais en fait, aucune intention malfaisante: tout le monde est là pour parler anglais (suite à une heureuse inititative du gouvernement chinois, la place est monopolisée pour l’apprentissage des langues). En 2 minutes, nous sommes entourés de jeunes chinois (de 7 à 27 ans)… On parle 3 mn avec un groupe, puis on passe à un autre… une sorte de speed dating de l’apprentissage des langues. Très bon enfant, très sympa, très surprenant.
Puissance du foot: quand ils me demandent où j’habite, je leur réponds Lille et ils comprennent Lyon. Lyon est, avec Marseille et Paris, la seule ville française qu’ils connaissent !

shanghaï

 

Mais la Chine utilise aussi les nouvelles technologies, et en particulier la vidéo sur Internet. Voir ci-dessous cette vidéo de formation disponible sur YouKu (le YouTube Chinois) que je trouve très impressionnante.En France, il va falloir aussi trouver des solutions de masse. Une population dont le niveau d’anglais reste faible, de moins en moins de fonctionnaires…

Les processus d’apprentissage sont à revoir complètement mais on ne voit rien venir, ni du côté académique, ni du côté éditeur.

(Via Billaut Show, arena)

Billets associés :
del.icio.us:L'apprentissage des langues, la Chine, Internet digg:L'apprentissage des langues, la Chine, Internet spurl:L'apprentissage des langues, la Chine, Internet wists:L'apprentissage des langues, la Chine, Internet simpy:L'apprentissage des langues, la Chine, Internet newsvine:L'apprentissage des langues, la Chine, Internet blinklist:L'apprentissage des langues, la Chine, Internet furl:L'apprentissage des langues, la Chine, Internet reddit:L'apprentissage des langues, la Chine, Internet fark:L'apprentissage des langues, la Chine, Internet blogmarks:L'apprentissage des langues, la Chine, Internet Y!:L'apprentissage des langues, la Chine, Internet smarking:L'apprentissage des langues, la Chine, Internet magnolia:L'apprentissage des langues, la Chine, Internet segnalo:L'apprentissage des langues, la Chine, Internet gifttagging:L'apprentissage des langues, la Chine, Internet


Chine 7 : Retour à Paris 5 juin 2007

Par Thierry Klein dans : Chine 2007.
Lu 5 132 fois | 1 commentaire

Nulle part en Chine, nous n’avons attendu nos bagages. Partout, un fonctionnaire chinois vérifiait, étiquettes à l’appui, que les bagages que nous récupérions étaient bien les nôtres… A l’arrivée à Paris, bordel et queue indescriptibles… Bienvenue en France.

Et après ? Ca a l’air dingue, quand on regarde mon compte-rendu de voyage, mais j’ai noué des contacts très intéressants en Chine.

Evidemment, le plus facile, c’est d’importer des produits chinois (il y a les caméras dont j’ai déjà parlé, mais aussi pas mal de choses en électronique – et évidemment, plein d’autes produits manufacturés). J’ai aussi rencontré des fabricants de scooters électriques qui cherchent à exporter (mais à mon avis, le SAV constitue une grosse barrière à l’entrée).

Il y a aussi la possibilité d’y monter un centre de développement informatique "off-shore" ou même d’y faire développer des produits complets – ça m’intéresse pas mal pour Speechi…

Surtout, c’est un marché de masse, y compris pour ce qui m’intéresse, le logiciel. Les besoins en logiciel de formation y sont intenses… J’ai pris des adresses de sociétés intéressées par la distribution de Speechi et de Speechi Share.

Et aussi. En une semaine, finalement, on tirera sans doute plus profit des contacts (assez personnels parfois) qu’on aura pu nouer au sein du groupe que de ceux qu’on a eus avec les chinois. Parmi tous ces cloportes, il y a quelques personnes que je reverrai avec plaisir plus tard … Bref, les vraies rencontres ont lieu entre les voyageurs et pas avec les autochtones (j’ai beaucoup voyagé et c’est toujours comme ça; il faut rester pas mal de temps dans un pays pour vraiment rencontrer les gens du lieu).

Bref, côté business, voyager en Chine, c’est comme la pub selon Ogilvy, il y a 90% d’inutile, mais si vous ne faites rien, vous n’avez aucune chance de tirer parti des 10% qui restent.

 

 

 

Ajout: Et un grand merci au GO, Xavier, dont je me demande encore comment il a fait pour rester si zen.

Billets associés :
del.icio.us:Chine 7 : Retour à Paris digg:Chine 7 : Retour à Paris spurl:Chine 7 : Retour à Paris wists:Chine 7 : Retour à Paris simpy:Chine 7 : Retour à Paris newsvine:Chine 7 : Retour à Paris blinklist:Chine 7 : Retour à Paris furl:Chine 7 : Retour à Paris reddit:Chine 7 : Retour à Paris fark:Chine 7 : Retour à Paris blogmarks:Chine 7 : Retour à Paris Y!:Chine 7 : Retour à Paris smarking:Chine 7 : Retour à Paris magnolia:Chine 7 : Retour à Paris segnalo:Chine 7 : Retour à Paris gifttagging:Chine 7 : Retour à Paris


Chine 6 : Shanghaï

Par Thierry Klein dans : Chine 2007.
Lu 8 570 fois | 4 commentaires

Dîner avec le chef de la mission économique

Le soir de notre arrivée à Shanghaï, discussion avec le chef de la mission économique qui nous a fait l’honneur de dîner avec nous dans un des meilleurs restaurants de la ville. J’aurais bien aimé, par la même occasion, qu’il nous fasse aussi l’honneur de nous dire des choses intéressantes et qu’il n’oublie pas ses cartes de visite. Putain, c’est quand même pas si compliqué, non ? A part ça, tous les chefs d’état du monde ont dîné dans ce restaurant mais on n’y voit que la photo de Clinton; il est présent sur tous les murs. C’est à ce genre de détails qu’on voit le mal que Bush a fait à l’Amérique.

Les fesses de Lucie

En rentrant à l’hôtel le soir, gros micmac avec les chambres… Les clés électroniques que nous avons ne correspondent pas aux numéros des chambres ! Résultat, je suis rentré dans "ma" chambre et j’ai découvert… les fesses de Lucie, qui recherchait je ne sais quoi, accroupie nue devant sa valise !

On a le destin qu’on peut. En Chine, Marco Polo a découvert les pâtes et moi les fesses de Lucie. Sans vouloir nullement les déprécier, l’intérêt industriel de la découverte de Marco est, je pense, nettement supérieur.

Shanghaï

Je ne savais pas que j’aimerais Shanghaï.C’est une ville extraordinaire qui rappelle un peu New-York (mais avec plus d’espace, voir la suite de ce billet). Alban, qui a vécu 3 ans ici et qui parle chinois nous l’a fait visiter (nous étions cinq à avoir fait bande à part, nous ne l’avons pas regretté).

shanghaïIl faut voir Alban négocier et marchander le bout de gras avec les vendeurs chinois, c’est très drôle. De son propre aveu, Alban a 3 avantages majeurs pour négocier:

  • c’est un européen qui parle chinois ce qui est très rare. Les chinois sont scotchés et l’effet de surprise joue en sa faveur.
  • il adore négocier et joue parfaitement son rôle pendant la discussion, même s’il s’agit d’un objet à 10 yuans.
  • il connaît les prix, les pratiques et se fait rarement avoir

(Bon, c’est vrai qu’Alban est doué pour la négo. Mais par contre, son sac en bandoulière, qu’il a traîné comme une âme en peine à travers toute la Chine, était nettement moins pratique. A revoir, donc.)

La cohorte des cloportes

C’était la fin du voyage et nous nous sommes bien lâchés. Nous avons entamé une réflexion approfondie sur la nature hétéroclite de la délégation française (des hommes politiques, quelques bloggeurs, quelques chefs d’enteprise et quelques prétendus chefs d’entreprise, deux journalistes, dont un jardinier, une comtesse ou une princesse, je ne sais plus trop – et j’en oublie, pardon pour les autres) et sommes tombés d’accord sur le fait que le tout ne ressemblait probablement à rien, sauf à une délégation de gaulois…

K… s’était transformé en cafard ? D’un commun accord, nous avons décidé de nous nommer la cohorte des cloportes – sur une idée originale de Mister Fiber. Le terme pouvant paraître un peu familier, vu le caractère hautement officiel et représentatif de notre délégation, dont nous sommes pleinement conscients, nous avons décidé que vis-à-vis de l’extérieur, nous étions dorénavant le CCG (Cloporte Consulting Group).

Bâtiments modernes et nature, jardin de Yuyuan

Shanghaï est un mélange étonnant de modernité (les nouvelles tours y poussent comme des champignons) et de verdure (des parcs, de magnifiques jardins…). Le centre-ville est une sorte de New-York qui aurait été aménagé par un paysagiste. (A Macao, la laideur se retrouve partout, même dans les endroits soi-disant les mieux préservés… A Shanghaï, c’est la beauté qui est partout, au coin de chaque rue et qui découle de l’anarchie même, comme à New-York).

Nous y avons visité un jardin absolument extraordinaire (le jardin Yuyuan – malheureusement pas de photo parce que mon appareil est tombé…). Le jardin avait été fermé pour notre visite (un peu comme si vous visitiez seul le Louvre…). Tout est symbolique dans le jardin, la place des arbres, des sculptures, des bâtiments, des allées, la taille des dragons, etc…

Notre guide nous a expliqué un peu tout ça et ça m’a rappelé le Talmud, c’est dire !

Mélanges nature-gratte ciels à Shanghaï

shanghaï

shanghaï

shanghaï

shanghaï

Nouveaux quartiers de Shanghaï

shanghaï

shanghaï

 

Un des nombreux nouveaux quartiers de Shanghaï, avec pas mal de restaurants internationaux. C’est juste à côté de l’endroit où a été fondé le Parti Communiste Chinois – mais dorénavant, l’Histoire retiendra plutôt que c’est le lieu où a été formé la cohorte des cloportes.

shanghaïJean-Michel avait oublié sa carte VISA dans un distributeur – je l’avais récupérée sans le lui dire et j’ai pu lui faire un tour de magie intéressante de téléportation ("Donne-moi ton portefeuille, je n’y touche pas et je transporte ta carte bleue directement vers la poche gauche de mon pantalon !"). Ca l’a pas mal scotché, mais finalement, moins que les caméras wi-fi – ce qui intéresse Mister Fiber, c’est la technologie, pas Thierry Copperfield.

shanghaï

Section spéciale du Cloporte Consulting Group en visite à Shanghaï (Thierry, Blandine, Alban et Jean-Michel)

shanghaï

Pubs IPOD sur Nanjing Donglu (Partout, des publicités pour des merdouilles électroniques… Alban dit que Shanghaï est la ville la plus matérialiste du monde).

Les échafaudages en bambou

Partout en Chine on voit des échafaudages en bambou (ce n’est pas typique de Shanghaï). Ils sont utilisés même pour la construction des immeubles les plus modernes sur plusieurs dizaines d’étages (comme pour les nouveaux casinos de Macao).

shanghaï

shanghaï

 

Une dame à Shanghaï

shanghaï

Vous avez remarqué comment c’est devenu compliqué de se faire réparer une semelle en France ? A Shanghaï, ça prend 2 mn et ça coûte 3 yuans (environ 30 centimes d’euro).

shanghaï

Le marché aux animaux

shanghaï

 

Le marché aux animaux est devenu tout petit depuis la grippe avaire (auparavant, il contenait essentiellement des oiseaux) mais on y trouve encore … des criquets ! Dans chaque petite boule, vous avez un criquet. Ici, c’est un animal de compagnie, les chauffeurs de taxi en ont souvent un dans la voiture… ca fait pas mal de bruit (écoutez la vidéo)…

Le marché des langues

Tout d’un coup, nous arrivons sur une place où 300 personnes sont rassemblées et commencent à se diriger vers nous. Assez flippant pendant quelques secondes, je vous l’avoue… Mais en fait, aucune intention malfaisante: tout le monde est là pour parler anglais (suite à une heureuse inititative du gouvernement chinois, la place est monopolisée pour l’apprentissage des langues). En 2 minutes, nous sommes entourés de jeunes chinois (de 7 à 27 ans)… On parle 3 mn avec un groupe, puis on passe à un autre… une sorte de speed dating de l’apprentissage des langues. Très bon enfant, très sympa, très surprenant. Puissance du foot: quand ils me demandent où j’habite, je leur réponds Lille et ils comprennent Lyon. Lyon est, avec Marseille et Paris, la seule ville française qu’ils connaissent !

shanghaï

shanghaï

 

La place du peuple

La place du Peuple est aussi un jardin qui mélange espaces verts et constructions modernes. Le jardin est sonorisé – un des seuls endroits au monde où on peut encore entendre de la musique gratuite sans pub. Très agréable.

shanghaï

shanghaï

shanghaï

shanghaï

shanghaï

shanghaï

 

Les magasins d’électronique en Chine (idées de business)

On fait pas mal d’excursions dans des magasins d’électronique et d’informatique, d’abord avec Jean-Michel (à Zhuhai), puis avec Blandine, Alban et Thierry (Shanghaï). Des immenses magasins sur plusieurs étages, espèces de SURCOUF géants, contenant des centaines de petites échoppes (en bas, les très grandes marques, puis, quand on monte, des produits de moins en moins renommés… marques chinoises ou produits en marque blanche…).

shanghaï A Zhuhai

Je cherchais des petites caméras de type WebCam avec ou sans fil… J’en ai trouvé des myriades… Les caméras sont de très bonne qualité et valent entre 5 et 10 EUR (avec fil, capteur CMOS)… Et encore, en marchandage, je suis sans doute une bille… A qualité égale, c’est 5 à 10 fois moins cher que ce que je trouve à la FNAC…

D’une façon générale, il y a ici pas mal de matériel électronique qu’on ne trouve pas en France (il arrivera sans doute d’ici 6 mois) et les matériels les plus récents (nouveaux lecteurs MP4, nouveaux téléphones…) valent beaucoup moins cher. Ensuite, le différentiel de prix se resserre… Idée pour un site de commerce électronique ? (Miste Fibre est très pour).

shanghaï A Shanghaï

Nanjing Donglu, les Champs-Elysées de Shanghaï

Nanjing Donglu est une sorte de mega Champs Elysées (croisé avec Times Square, pour l’activité) et en version piétonniere… Nous y sommes passés le dimanche et bien évidemment TOUT y était ouvert; on est bien en Chine.

shanghaï

shanghaï

shanghaï

shanghaï

Les 4 Lumières de la cohorte des cloportes (non, non, il n’est que 16h et les Lumières n’ont pourtant bu aucune goutte d’alcool !)

shanghaï

Les expats français en Chine

A Paris ou en Chine, Mister Fibre préfèrera toujours la mousse à la mousson.

shanghaï

Vers 17h, notre visite se terminait par une rencontre avec les anciens des grandes écoles expatriés à Shanghaï (principalement X, Centrale , HEC, si j’ai bien compris). Cette rencontre avait été organisée par Vladimir Djurovic et Laetitia Redon, à la suite des contacts que j’ai eus à travers le blog avec Jérôme Fourel (qui lui est  resté à Taïwan). Très sympa…

Ce qui en ressort :

  • il se passe quelque chose à Shanghaï. Ca m’a un peu rappelé l’ambiance qui règne dans la Valley (du moins qui y régnait lorsque j’étais à Stanford, dans les années 90). Les gens qui travaillent ici ont conscience d’être dans un des cœurs où se joue l’histoire du monde.

  • « C’est bien mais c’est dur ». De multiples témoignages aussi sur l’intensité du travail, le stress, la difficulté de travailler avec des équipes chinoises… Surtout de la part des « jeunes anciens » (ceux qui sont en train de créer leur boîte, ceux qui sont en stage…).
  • « Ca va dans les deux sens » La Chine n’est plus uniquement l’atelier du monde et les français qui sont en Chine ne font pas que de l’import-export… Beaucoup aident les sociétés à s’implanter, à définir leurs stratégies (Laetitia), à développer leur marque sur le marché chinois (Vladimir), créent des sites Internet de services dédiés à la Chine ou à l’Asie.
  • La Chine reste une dictature.Vision optimiste (les américains): tôt ou tard, le communisme sera soluble dans l’idéologie de marché. Vision pessimiste (JP Le Poulain): le PC chinois dispose pour longtemps, dans les campagnes, d’un réservoir de main d’oeuvre exploitable à très bas prix et l’utilise de façon cynique pour faire pression, à la baisse,sur les coûts de main d’oeuvre.
  • au départ, La Chine a conclu un troc avec les Etats-Unis. Vous pouvez investir chez nous, nous pouvons exporter chez vous. La France,et l’Europe, ont vocation à récupèrer les miettes. Mais les choses peuvent évoluer,car la concurrence avec les USA devient de plus en plus frontale (Il n’était pas prévu que les USA vivent à crédit à partir des liquidités amassées par les chinois. Aujourd’hui,les chinois disposent de telles réserves qu’ils commencent à acheter des sociétés américaines). L’Europe peut devenir un plan B pour la Chine, comme l’Amérique a été, en son temps, l’alternative au Japon, car elle n’est pas perçue comme une vraie concurrente. J’ai eu quelques témoignages de grandes sociétés françaises là-dessus à Shanghaï.
  • Sur tous les grands problèmes politiques du monde, Darfour,réchauffement climatique, import en Ociddent de conditions de travail de type XIXè siècle du fait de l’ouverture des pays européens et américains aux produits chinois, en passant, je l’espère, par le Capital Altruiste, les Chinois ne peuvent bouger que sous l’influence américaine – ou par conviction politique « intrinsèque ». L’Europe ne pèsera pas.

Nous avons dû partir plus tôt que prévu pour respecter les horaires fixés par le reste de la bande des cloportes (qui nous avaient donné rendez-vous à 8 :30 à l’aéroport, mais qui, comme d’habitude, sont arrivés à 9 :30). Je m’en excuse auprès des organisateurs de la réunion – nous aurions vraiment préféré rester pour dîner.

Billets associés :
del.icio.us:Chine 6 : Shanghaï digg:Chine 6 : Shanghaï spurl:Chine 6 : Shanghaï wists:Chine 6 : Shanghaï simpy:Chine 6 : Shanghaï newsvine:Chine 6 : Shanghaï blinklist:Chine 6 : Shanghaï furl:Chine 6 : Shanghaï reddit:Chine 6 : Shanghaï fark:Chine 6 : Shanghaï blogmarks:Chine 6 : Shanghaï Y!:Chine 6 : Shanghaï smarking:Chine 6 : Shanghaï magnolia:Chine 6 : Shanghaï segnalo:Chine 6 : Shanghaï gifttagging:Chine 6 : Shanghaï


Chine 4 : Village d’eau "Whu Zhen"

Par Thierry Klein dans : Chine 2007.
Lu 5 243 fois | ajouter un commentaire

Le gouvernement chinois transforme certains villages remarquables en musées ouverts au touristes (90% de touristes chinois). Le caractère officiel et organisé réduit l’intérêt de la visite mais ne l’annule pas: ces villages sont vraiment tout à fait exceptionnels.

 

village

La guerre du scooter n’aura pas lieu.

 

village

Une démonstration de Kung-Fu traditionnelle (1/3 de smurf, 1/3 d’Indiana Jones, 1/3 de vrai Kung-Fu et 1/3 de rap – oui, je sais, ça fait 4/3 mais que voulez-vous, j’adore Pagnol).

 

Comment on travaille le cocon de soie… L’insecte est ôté du cocon et on récupère une poche de soie de quelques grammes : c’est gluant et très élastique.

Départ pour Shanghaï, à 2 h de route d’ici.

 

Billets associés :
del.icio.us:Chine 4 : Village d'eau "Whu Zhen" digg:Chine 4 : Village d'eau "Whu Zhen" spurl:Chine 4 : Village d'eau "Whu Zhen" wists:Chine 4 : Village d'eau "Whu Zhen" simpy:Chine 4 : Village d'eau "Whu Zhen" newsvine:Chine 4 : Village d'eau "Whu Zhen" blinklist:Chine 4 : Village d'eau "Whu Zhen" furl:Chine 4 : Village d'eau "Whu Zhen" reddit:Chine 4 : Village d'eau "Whu Zhen" fark:Chine 4 : Village d'eau "Whu Zhen" blogmarks:Chine 4 : Village d'eau "Whu Zhen" Y!:Chine 4 : Village d'eau "Whu Zhen" smarking:Chine 4 : Village d'eau "Whu Zhen" magnolia:Chine 4 : Village d'eau "Whu Zhen" segnalo:Chine 4 : Village d'eau "Whu Zhen" gifttagging:Chine 4 : Village d'eau "Whu Zhen"


Chine 3 : ascension de la montagne de HuangShan

Par Thierry Klein dans : Chine 2007.
Lu 5 806 fois | ajouter un commentaire

C’était magnifique… Le seul endroit réellement préservé de la Chine que nous ayons vu. Pour vous montrer comment les choses se passent ici, tout est parti d’une visite de Deng Xio Ping qui avait adoré. Du coup, les chinois ont construit un périphérique et c’est devenu un haut-lieu du tourisme. Deux heures de bus pour y aller (cultures du thé, du riz et forêts de bambou).

montagne

A l’arrivée, Blandine et moi avons été la risée fait l’admiration de la délégation en décidant de ne pas nous servir du téléphérique et de monter à pied les milliers de marches gravées dans la montagne (mon Solutré à moi …). Comme vous l’avez lu sur le blog de Mister Fibre, Jean-Pierre, qui s’est perdu, a aussi involontairement gravi quelques centaines de marches… Grosse saucée et gros orage, assez impressionnants et à l’arrivée, on était bien moins fier qu’au départ, il faut bien le dire… En chemin, on a dépassé des dizaines de porteurs qui portent de lourdes charges (des briques, des bouteilles de gaz…) jusqu’au sommet de la montagne, bien qu’il y ait un téléphérique… C’est un travail de force, inhumain, je peux vous le dire… Combien d’hommes ont aussi perdu leur vie lorsqu’il a fallu sculpter les milliers de marches ?

montagne montagne montagne montagne montagne

riz

 

Au retour, visite d’un magnifique village ancien, perdu entre ciel et eau (que j’ai préféré à Whu Zhen dont je parle plus loin). Un vrai décor de cinéma, âgé de 6 000 ans. Je laisse la parole aux photos ci-dessous. Puis départ pour HanZhou et pour un autre village d’eau (Whu Zhen).

village

village

village

village

village

Non, tout ce qu’on trouve dans le village n’a pas 6 000 ans.

village

Non, ce ne sont pas les fesses de Lucie (voir plus bas)

Le rôle des blogs et du Web 2.0

A Hanzhou, JP Chrysostome, contacté par son Cabinet, réalise que le voyage est bloggé en temps réel par Mister Fibre… Un certain étonnement… Et oui, avec les blogs, la médiatisation a lieu bien avant la presse – et on maîtrise moins sa communication. Jean-Michel la semaine dernière, moi la semaine dernière et aujourd’hui… L’opinion sera faite bien avant les premiers retours presse.

Discussion très intéressante aussi avec Xavier, rédacteur en Chef au Moniteur, d’abord sur le Capital Altruiste puis sur le rôle des nouveaux média et le complément qu’ils peuvent apporter à la presse… Pourquoi ne pas mettre des vidéos sur le site du Moniteur, puisque c’est maintenant aussi simple techniquement à faire qu’un article ? Et comment le Moniteur peut-il en tirer parti ? Qu’est-ce qui aura le plus de valeur capitalistique dans 10 ans: le site ou le papier ? Quelle stratégie doit-il adopter ? Xavier est très ouvert là dessus… Je sens que les choses vont bouger…

Billets associés :
del.icio.us:Chine 3 : ascension de la montagne de HuangShan digg:Chine 3 : ascension de la montagne de HuangShan spurl:Chine 3 : ascension de la montagne de HuangShan wists:Chine 3 : ascension de la montagne de HuangShan simpy:Chine 3 : ascension de la montagne de HuangShan newsvine:Chine 3 : ascension de la montagne de HuangShan blinklist:Chine 3 : ascension de la montagne de HuangShan furl:Chine 3 : ascension de la montagne de HuangShan reddit:Chine 3 : ascension de la montagne de HuangShan fark:Chine 3 : ascension de la montagne de HuangShan blogmarks:Chine 3 : ascension de la montagne de HuangShan Y!:Chine 3 : ascension de la montagne de HuangShan smarking:Chine 3 : ascension de la montagne de HuangShan magnolia:Chine 3 : ascension de la montagne de HuangShan segnalo:Chine 3 : ascension de la montagne de HuangShan gifttagging:Chine 3 : ascension de la montagne de HuangShan


Chine 2: Huangshan

Par Thierry Klein dans : Chine 2007.
Lu 5 471 fois | ajouter un commentaire

Deuxième réception officielle à HuangShan et dîner avec le Secrétaire Général du Parti. Pour vous donner une idée, le SG, c’est une sorte de gouverneur au sens romain du terme, un super-préfet (il règne sans partage sur la destinée d’environ 50 millions de personnes, il n’est soumis qu’à Pékin et Pékin, c’est très loin…). La réception officielle est encore plus somptueuse qu’à Zhuhaï et l’intervention de Le Poulain, que j’appellerai désormais Bouche d’Or (ou Chrysostome), y est encore une fois excellente. Il faut voir le sourire du Secrétaire Général lorsqu’il entend dire que l’amitié franco-chinoise doit s’inspirer de la coutume Ruy – dont je suis sûr jean-Pierre n’a par ailleurs qu’un idée très floue… Ca doit être ce qu’on appelle le savoir-faire du politique !

La cérémonie officielle. Le SG a un faux air de Mao (jeune) et ne connaît pas le nom de tous ses collaborateurs… Ca doit vraiment être un personnage très puissant…

Mr Fiber

Mister Fiber n’est pas totalement conscient des enjeux.

 

La table

Arbre

Le raffinement du service. Le hors-d’oeuvre représente l’arbre symbole de la montagne de Huangshan, que nous allons visiter demain.

JP

JP

Jean-Pierre sait s’entourer…

Service

Un service chinois ou des chinoises à notre service ?

A part ça, ville et hôtel un peu glauques. Que dire d’autre ? Je n’aime pas trop le tourisme sexuel, surtout quand il est pratiqué par des hommes mariés.

Billets associés :
del.icio.us:Chine 2: Huangshan digg:Chine 2: Huangshan spurl:Chine 2: Huangshan wists:Chine 2: Huangshan simpy:Chine 2: Huangshan newsvine:Chine 2: Huangshan blinklist:Chine 2: Huangshan furl:Chine 2: Huangshan reddit:Chine 2: Huangshan fark:Chine 2: Huangshan blogmarks:Chine 2: Huangshan Y!:Chine 2: Huangshan smarking:Chine 2: Huangshan magnolia:Chine 2: Huangshan segnalo:Chine 2: Huangshan gifttagging:Chine 2: Huangshan


Chine 1: Zhuhaï et Macao

Par Thierry Klein dans : Chine 2007.
Lu 3 918 fois | ajouter un commentaire

Arrivée à Zhuhaï après 20 h de voyage (2 avions, une correspondance) et, immédiatement, on enchaîne avec une réception officielle somptueuse offerte par les officiels chinois : le Maire de Zhuhai (1,4 millions d’habitants) et son équipe. Vu le caractère officiel et empesé de la cérémonie, je n’en attendais rien et donc, je ne courrais pas le risque d’être déçu, mais l’échange des compliments a quand même été très bien mené par Jean-Pierre ce qui fait que quelque chose a réussi à passer, pendant quelques instants, entre les délégations.

Si j’étais lyrique, je dirai qu’ un grand souffle une brise d’amitié franco-chinoise s’est levée à cet instant.


Réception démocratique populaire.

Le Maire a parlé spontanément de développement durable. Les fonctionnaires en place sont notés, paraît-il, sur des indicateurs environnementaux objectifs (évolution des rejets de CO2, etc…). Stratégie de communication vis-à-vis de l’étranger (ce serait très fort d’annoncer des objectifs avant que la communauté internationale ai mis la moindre pression sur la Chine) ? Ou prise de conscience politique ? Compte tenu du taux de croissance de la région (16%), je demande à voir.

Ce qui reste, c’est quand même que le lendemain, lors de la conférence sur le développement régional, les entreprises américaines et japonaises montaient à la tribune pour recevoir leurs prix (ce sont-elles qui investissent dans la région), alors que les français prenaient les photos des « vainqueurs » pour leur blog. Les américains, les japonais, les allemands sont les premier investisseurs dans la région. J’ai vu ça dans toutes les parties du monde… Pourquoi ne joue-t-on pas dans la même catégorie ?

Bon, j’ai quand même eu ma bobine dans le journal, qui tire à 1 million d’exemplaires – ici, on n’est pas à la même échelle. Les commentaires en chinois, pour ceux qui ne connaissent pas la langue, parlent de l’astre naissant qui illuminera la planète pour les siècles à venir…. Très bien vu, tout ça. Ils sont forts, les journalistes chinois…

A Zhuhai, atmosphère très libre et très agréable. On ne sent pas de chappe de plomb comme on pouvait – on peut encore – la sentir dans les pays de l’Est. Dans la rue, les magasins, les chinois sont très accueillants, agréables, souriants et même plus que ça: réellement attentifs et ouverts. Je dirais que l’ambiance est démocratique. Ca ne prouve rien – c’est la même chose à Cuba. Mais c’est très encourageant.

J’avais des idées préconçues sur le sujet.

Nous sommes dans un hôtel très luxueux, imposant. Ci-dessous la photo du hall.

Notez le soleil doré qui surplombe le hall. Très laid, bien sûr, mais quand ce genre de décoration se trouve dans les habitations, vous êtes dans une nation forte. Quand la pompe est sur les monuments (Vienne, certaines décorations extérieures datant de la décadence de Rome ou de l’Italie, l’Arc de Triomphe à Paris…), vous êtes dans un pays craintif qui fait le gros dos pour avoir l’air puissant.


Deux soleils en Chine. L’un d’entre eux se nomme Jean-Michel Billaut (nom de code: « Mister Fibre » ou « My name is Bio »)

 

Macao

Le lendemain, Macao. Sale, pollué, encombré, saturé – et riche, Macao est un exemple économiquement tout à fait réussi de développement non durable.


Un étang mort à Macao, avec des grues derrière, pour contruire de nouveaux casinos.


La délégation française, Dieu, un arbre: ça ne sert à rien de s’y mettre à plusieurs pour essayer de les masquer, les affreux gratte-ciels de Macao restent visibles de partout, quoi qu’on fasse.

Pour les détails touristiques croustillants, voir les billets de Jean-Michel

Billets associés :
del.icio.us:Chine 1: Zhuhaï et Macao digg:Chine 1: Zhuhaï et Macao spurl:Chine 1: Zhuhaï et Macao wists:Chine 1: Zhuhaï et Macao simpy:Chine 1: Zhuhaï et Macao newsvine:Chine 1: Zhuhaï et Macao blinklist:Chine 1: Zhuhaï et Macao furl:Chine 1: Zhuhaï et Macao reddit:Chine 1: Zhuhaï et Macao fark:Chine 1: Zhuhaï et Macao blogmarks:Chine 1: Zhuhaï et Macao Y!:Chine 1: Zhuhaï et Macao smarking:Chine 1: Zhuhaï et Macao magnolia:Chine 1: Zhuhaï et Macao segnalo:Chine 1: Zhuhaï et Macao gifttagging:Chine 1: Zhuhaï et Macao


4h du matin, arrivée à Shanghaï 27 mai 2007

Par Thierry Klein dans : Chine 2007.
Lu 4 635 fois | 1 commentaire

Voir le billet de Jean-Michel. Moi, je suis trop fatigué pour rajouter quoi que ce soit.

Billets associés :
del.icio.us:4h du matin, arrivée à Shanghaï digg:4h du matin, arrivée à Shanghaï spurl:4h du matin, arrivée à Shanghaï wists:4h du matin, arrivée à Shanghaï simpy:4h du matin, arrivée à Shanghaï newsvine:4h du matin, arrivée à Shanghaï blinklist:4h du matin, arrivée à Shanghaï furl:4h du matin, arrivée à Shanghaï reddit:4h du matin, arrivée à Shanghaï fark:4h du matin, arrivée à Shanghaï blogmarks:4h du matin, arrivée à Shanghaï Y!:4h du matin, arrivée à Shanghaï smarking:4h du matin, arrivée à Shanghaï magnolia:4h du matin, arrivée à Shanghaï segnalo:4h du matin, arrivée à Shanghaï gifttagging:4h du matin, arrivée à Shanghaï


En Chine, la semaine prochaine… 21 mai 2007

Par Thierry Klein dans : Chine 2007.
Lu 5 319 fois | ajouter un commentaire

Je serai en Chine (invité comme blogueur !) toute la semaine prochaine pour une « mission d’études ». En fait, cela fait des années que j’ai envie de voir ce qui se passe là-bas. Nous allons rencontrer des élus, des entrepreneurs français et chinois. Evidemment, en 8 jours, nous n’aurons sans doute pas l’occasion de creuser beaucoup, mais enfin, c’est mieux que rien…

Mes projets là-bas:

  • ramener un container pour lancer un site de commerce électronique. S’il voit le jour, ce site aura la forme d’une entreprise altruiste. (au fait, vous le rempliriez avec quoi, ce container ? Des meubles ? Des lecteurs mp4 ? Autre chose ?).
  • trouver un partenaire local pour m’aider à remplir le container (et les containers futurs)
  • trouver un partenaire local pour m’aider à y vendre Speechi

Si vous avez des idées de business, de contacts… Si vous avez besoin que je mette absolument pour vous quelque chose dans le container, faites-moi signe !

Merci Jean-Michel, Jérôme, Ly, Gérard pour les premiers contats…

Billets associés :
del.icio.us:En Chine, la semaine prochaine... digg:En Chine, la semaine prochaine... spurl:En Chine, la semaine prochaine... wists:En Chine, la semaine prochaine... simpy:En Chine, la semaine prochaine... newsvine:En Chine, la semaine prochaine... blinklist:En Chine, la semaine prochaine... furl:En Chine, la semaine prochaine... reddit:En Chine, la semaine prochaine... fark:En Chine, la semaine prochaine... blogmarks:En Chine, la semaine prochaine... Y!:En Chine, la semaine prochaine... smarking:En Chine, la semaine prochaine... magnolia:En Chine, la semaine prochaine... segnalo:En Chine, la semaine prochaine... gifttagging:En Chine, la semaine prochaine...